Rechercher

Dustin Johnson : le garçon terrible de Columbia au sommet de la planète golf

Surnommé l’enfant prodige ou le « bad boy » de Columbia, Dustin Johnson naît le 22 juin 1984 aux États-Unis en Caroline du Sud. Après une enfance normale, il se distingue au golf dès son entrée à l’université en 2007. Il évolue alors encore en simple amateur et gagne ses deux premiers titres, en remportant tout d’abord le Monroe invitational, parcours de 72 trous. Il récidive ensuite au tournoi amateur du Nord-Est, le jeune sportif prend également part la même année aux coupes Walker et Palmer.

À l’issue de son cursus scolaire, il démontre déjà une capacité impressionnante à tenir le club et à enchainer les putts, Dustin Johnson obtient naturellement son statut de joueur professionnel à la fin de l’année 2007. Fier de son nouveau rang, il débute sur les chapeaux de roue en 2008 sur le circuit PGA en décrochant un succès de haute volée. En effet, il domine la 2e édition du Turning Stone Resort fraichement créé la saison précédente. L’américain finit la compétition avec un score de 279 devant l’Australien Robert Allenby.

Dustin Johnson

Consécration à l’US Open en 2016

Considéré aujourd’hui comme le meilleur golfeur du monde, Dustin Johnson a pourtant connu des résultats aléatoires de 2008 à 2016, dus en partie à une vie privée agitée. Certes, pendant cette période il a été sacré à plusieurs reprises totalisant neuf victoires en compétition jusqu’en 2015, mais il lui manquait un tournoi du Grand Chelem à son palmarès. La presse l’appelle « Mister presque » car il rate de peu les rendez-vous importants, en particulier lors de l’US Open en 2015 contre son compatriote Jordan Spieth. Dustin doit sa défaite à des maladresses sur le green, notamment une succession de putts loupés. C’est sans compter sur une détermination sans faille que l’américain verra sa carrière en 2016 auréolée d’un titre dans une épreuve majeure du circuit PGA, en l’occurrence encore l’US Open. Après ce 10e titre, le talentueux golfeur se hissera à la plus haute marche du podium la même année dans deux autres exhibitions, au Bridgestone Invitational dans l’Ohio, et au Championnat BMW dans l’Illinois.

Dustin Johnson numéro un mondial

Dustin commence l’année 2017 en fanfare, il signe sa 13e victoire à Los Angeles à l’issue du Genesis Open. Un bonheur n’arrivant jamais seul, cette performance le place désormais numéro 1 au classement PGA, détrônant ainsi l’Australien Jason Day de son piédestal. Ce couronnement ultime s’annonce comme une suite naturelle des choses. De nombreux experts considèrent en effet que DJ joue à son meilleur niveau depuis 2 ans, doté d’un physique hors norme, de drives monstrueux et de putts impressionnants, ses pairs l’avaient à juste titre élu meilleur golfeur de l’année en 2016. Disputé au mois de mars à Mexico, le World Golf Championship témoigne du talent sans limite de l’américain qui décroche son 14e titre surclassant l’anglais Fleetwood.

À force d’obstination et de travail, Dustin Johnson confirme qu’il est à l’apogée de sa carrière à 32 ans, un peu tard diront certains. Cette gloire effacera peut-être un parcours marqué par des affaires de dopage, une vie privée décousue et par quelques verres de trop. Dorénavant, il goute à son bonheur retrouvé tant professionnellement que familialement, il fêtera prochainement l’arrivée d’un deuxième enfant avec sa femme Paulina Gretzky, fille du célèbre joueur de hockey canadien Wayne Gretzky.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

*