Rechercher

Le PGA Tour de Golf renforce ses contrôles anti-dopage avec des prises de sang

Renforcement du contrôle anti-dopage par le PGA Tour de golfEn 2014, l’agence mondiale anti-dopage portait de lourdes accusations sur le golf, affirmant qu’il s’agissait du troisième sport ayant le plus recours à des substances illicites, derrière l’équitation et l’haltérophilie. La faute première était certainement le manque de contrôle mais les choses changent.

La preuve en est, depuis 2008 le PGA Tour a mis en place un programme anti-dopage. Jusqu’à lors ce programme reposait sur des tests d’urine mais le circuit américain a annoncé début juillet 2017 qu’il ajouterait à cela des tests sanguins pour la saison 2017-2018. Certains produits ne peuvent en effet être repérés que par le sang. Les prises de sang pourront être effectuées à tout moment s’il y a suspicion de dopage.

Le circuit américain de golf lutte activement contre le dopage

En plus de l’intégration de contrôles sanguins dans son programme anti-dopage, le PGA Tour a annoncé plusieurs mesures qui renforceront sa lutte contre la triche au moyen de substances illégales.

  • Le PGA Tour a complété sa liste de substances interdites en se référant à l’ensemble des produits référencés par l’agence mondiale anti-dopage (WADA).
  • Les joueurs contrôlés positifs n’étaient auparavant pas exposés publiquement et seules quelques rumeurs filtraient, ce ne sera désormais plus le cas. Une liste sera publiée avec le nom des golfeurs mis en cause, les produits contrôlés positifs et la durée de la suspension.

Cas de dopage dans le golf

Plusieurs cas de dopage ont déjà été mis à jour dans le milieu du golf même si toutes les informations n’ont pas forcément été rendues publiques. En voici quelques exemples :

En 2014, Dustin Johnson, alors numéro 16 mondial, est contrôlé positif à la cocaïne ce qui lui vaut d’être écarté des tournois pendant 6 mois. Ce n’était pas une première pour l’américain qui avait écopé d’une suspension de 11 semaines deux ans avant ça toujours après avoir été contrôlé positif à la cocaïne. Il avait également été contrôlé à la Marijuana.

En 2015, Scott Stallings, 154ème joueur dans le classement mondial, est suspendu 3 mois. Nous n’avons pas d’informations sur le produit qui a été détecté. Quelques mois avant c’est un golfeur de 2ème division US, Bhavik Patel, qui avait été suspendu pour une durée de 1 an.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

*